Serions-nous plus heureux sans morale ?

Je ne sais pas si cela vous arrive aussi mais en tout cas, ma formation de journaliste et ma personnalité, font que je ne cesse de me poser 30000 questions, de remettre le monde en question ainsi que ma personne. Je me retrouve donc, souvent, à dialoguer avec moi-même, dans ma tête, sur des sujets tels que le fondement de la vie sur terre ou la religion. Alors, non, je ne suis pas malade. On a tous cette petite voix dans la tête qui nous permet justement, de ne pas être fou et de pouvoir mettre en perspective notre vie ! Enfin, pour moi c’est comme ça que je le conçois. Dans cet article, je vais vraiment mettre l’accent sur le fait que ce que j’écris est très personnel et à aucun moment, je n’affirme quoique ce soit, je vous partage mes réflexions.

Durant mon week-end à la campagne, j’ai beaucoup discuté avec ma mère entre nos ballades, la cuisine et une, deux disputes ! Elle m’a partagée une phrase sur laquelle son groupe de Yoga a beaucoup médité : « il n’y pas d’opinion, il n’y a pas de principe. » De ce fait, je me suis demandée que serait un monde sans opinion, ni principe. Cela m’a replongé dans mes souvenirs de cours de philosophie sur la morale. Parce que c’est ce dont il est question finalement, un monde sans morale serait-il possible ? Serions-nous plus heureux s’il n’y avait pas de jugement ? Là tout de suite, j’ai envie de répondre : Oui, totalement. Mais mon esprit de reflexion me pousse à nuancer, évidemment. Avant de commencer cette reflexion, je dois ajouter que le soir même de cette discussion, à la télé, je suis tombée sur l’émission Quotidien qui interviewais une journaliste protégée h24 par une sécurité rapprochée instaurée par l’état pour ses écrits et donc son opinion bien tranchée. Elle a soulevé une question importante qui était : est-ce normal aujourd’hui, en France, de devoir être protégée pour sa vie à cause de ce que l’on pense et de ce que l’on écrit ? Cela rejoint ce que j’écrivais plus haut : que serait le monde sans jugement et sans opinion ?

Est-ce que l’on tomberait dans un monde de chaos ? Où chacun ferait comme bon lui semble sans se soucier d’autrui ? Ou aurions-nous un monde plus calme et moins conflictuel où personne n’imposerait à personne SA vision de ce qui est bien ou non. Pour illustrer, prenons ce sujet d’actualité qui a secoué le monde, enfin qui a secoué le mien en tout cas : l’Alabama, a passé une des lois les plus restrictives concernant l’avortement. Les femmes n’auront plus le droit d’avorter, même en cas de viol, d’inceste et elles seront également considérées et jugées comme meurtrières en cas de fausse couche. GLOUPS. Sans oublier que les médecins qui pratiqueront les IVGs seront passible de 10 à 99 ans de prison. Ici, un groupe d’individu a décidé au nom de leurs convictions, de punir toutes personnes qui seraient contre ce qu’eux considèrent comme mauvais. En plus d’imposer, un avis personnel lié à leurs fois et leurs opinions, ils contrôlent le désir, la volonté de toute une population et les condamne au non choix. Sans parler du fait, qu’évidemment ce sont plus de 25 hommes âgés de plus de 60 ans qui ont voté une loi qui tient en otage le corps des femmes. Je ne parlerai pas de l’impact sociologique qu’a cette loi sur les milliers de vies qu’elle implique car ce n’est pas le sujet …

Alors, le monde ne serait-il pas meilleur sans opinion, ni principe ? Oui serait ma première réponse. Seulement, à bien observer, au quotidien ces règles morales permettent le bon fonctionnement de la société ou en tout cas les interactions sociales. Elle permet aussi de contrôler les comportements violents, blessants et dégradants que peuvent avoir certains individus qui n’ont justement aucune morale, aucun contrôle et qui se prennent parfois pour Dieu. Il n’y a pas de réponse adéquate à cette question finalement puisque c’est une question de nuance. L’idéal serait que chacun comprenne que l’on est tous différents et similaires à la fois et que c’est ok et normal d’avoir des opinions divergents… Ce qui n’est pas normal c’est de vouloir imposer sa façon de pensée ou de vivre. On peut ne pas être d’accord et cela permet de laisser libre la personne avec ses choix.

 

J’ai hâte d’avoir retour sur le sujet et de discuter et échanger avec vous sur cette vision du monde !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s